Choisir la manière de dire son discours !

2e étape sur le chemin de la présentation qui déchire 

Voir le précédent billet : "Comment faire une présentations qui déchire ?"

Quelle que soit la méthode choisie pour délivrer son récit, il faut absolument s'imaginer dans une conversation avec un interlocuteur unique en face de soi.

Techniquement, vous êtes en train de faire un monologue, mais si votre ton est plat et reflète ce monologue, votre intervention peut vite devenir ennuyante…

L'art et la manière de dire son discours

Trois façon de prononcer un discours remarquables

D'abord, il est possible de lire directement d'un script.

avantage

Lire ne veut pas dire adopter un ton de lecture car il est alors rébarbatif pour l'audience d'écouter l'orateur ! Ce dernier doit être capable de transformer sa lecture en une performance vivante et spontanée. L'effort est à faire afin que la présentation ne soit pas trop formelle et pour montrer l'envie de s'exprimer sur le sujet.

Pas de droit à l'erreur : les spectateurs se rendent très vite compte si vous lisez ! (Et s'ils remarquent en plus l'écran au fond de la salle, le cauchemar...)

Ensuite, il est possible de discourir en s'appuyant sur des notes.

Les notes sont les points les plus importants de la présentation : il faut retranscrire le plan et les mots-clés de chacune des parties. L'important est de travailler les transitions d'une partie à l'autre pour rester cohérent et ne pas perdre le fil du récit.

Cette méthode nécessite une préparation assez courte et est utile si la lecture n'est pas envisageable. En revanche, le risque est d'oublier d'aborder certain points.

Là aussi nous vous conseillons de créer un Mind Mapping et de le faire à la main. Une couleur par branche et des images au bout des branches pour que votre cerveau imprime le chemin que vous allez parcourir pendant votre discours.

Enfin, il est aussi possible d'apprendre par coeur.

 

Toutes les présentations ne valent pas la peine de mémoriser le discours. En effet, apprendre par coeur nécessite du temps et du travail !

Un travail insuffisant se remarque : il se traduit pas des trous de mémoire ou des moments de vide que ressent l'audience.

Sur ce point nous vous conseillons les fiches avec des schémas conceptuels, votre cerveau imprimera l’histoire en les accrochant à des images qui dès que vous la verrez, vous saurez de quoi il s’agit malgré le stress.

Ainsi, il faut répéter, répéter et répéter son discours. Quand celui-ci est su, il est indispensable de se focaliser sur les intentions à faire passer dans le récit : délivrer un message authentique et ayant du sens est infiniment préférable à débiter sa présentation comme un enfant récite sa leçon d'histoire !

Somme toute, il n'y a pas une manière meilleure que les autres. Il est possible de faire une présentation qui marque les esprits avec les trois méthodes présentées ci-dessus : après, à chacun ses préférences.

C'est sûr que l'idéal serait d'avoir une mémoire d'éléphant infaillible et d'apprendre tous ses discours de mémoire ! Mais ne rêvons pas trop…

A suivre : comment développer une présence positive devant son audience ?

Les derniers articles


Posted on January 6, 2016 and filed under Formation.